Si vous ne parvenez pas à modifier le wiki après avoir ouvert votre session, vous devrez en demander les droits d'édition en utilisant ce formulaire. Vous serez averti lorsque les droits d'édition seront accordés.

Suisse - Naturalisation et citoyenneté

De FamilySearch Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour à la Page Suisse


La nationalité suisse se tient sur trois niveaux:

  • la Nation
  • le Canton
  • la Communauté d'Accueil (Heimatort).

Pour la plupart des gens, la citoyenneté a été héritée et la résidence était pas une exigence. Ainsi une ou plusieurs générations de descendants d'un citoyen peuvent même ne jamais avoir vu leur communauté d'origine. Un ressortissant et ses descendants sont restés citoyens de leur Communauté d'Accueil (Heimatort) ou de leur ville natale (Heimatgemeinde) jusqu'à ce qu'un d'eux ait demandé et obtenu la citoyenneté dans une autre ville.

La communauté d'accueil a été chargée de garder la trace de ses citoyens. Par conséquent, si une naissance, un mariage ou un décès d'un citoyen a eu lieu dans une autre paroisse, l'avis de l'événement a été souvent envoyé à leur communauté d'accueil . L'information peut avoir été inscrite au registre de la paroisse ordinaire ou une section spéciale réservée aux Citoyens Hors-Ville (Auswaertige Buerger). Ces sections sont souvent identifiées dans le catalogue FamilySearch.

Le Certificat de Nationalité (Heimatschein) documente officiellement la communauté d'accueil d'un citoyen. Lors de la prise de résidence dans une autre commune, la personne présente son Certificat de Nationalité comme preuve de citoyenneté. En cas de besoin la communauté d'accueil était responsable de fournir un soutien financier. Au cours des 18e et 19e siècles, la communauté a parfois payé pour le départ à l'étranger des citoyens les plus pauvres.

Il était également possible de devenir un citoyen suisse par naturalisation. Dans ce cas, les citoyens de la potentielle Communauté d'accueil (Heimatort) avaient souvent besoin de donner leur consentement avant que le nouveau Citoyen puisse être accepté dans la communauté. Souvent, le demandeur a dû payer une taxe assez élevée pour obtenir les droits communaux.