Si vous ne parvenez pas à modifier le wiki après avoir ouvert votre session, vous devrez en demander les droits d'édition en utilisant ce formulaire. Vous serez averti lorsque les droits d'édition seront accordés.

Canada - Registres militaires

De FamilySearch Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Canada flag.png
Coin des débutants
Sujets

Canada go to Registres militaires

Les dossiers militaires identifient les personnes qui ont servi dans l'armée ou qui étaient éligibles pour le service. Ils peuvent être très utiles pour la recherche généalogique des familles du Canada, en particulier les états de service détaillés du XXe siècle. La bibliothèque d'histoire des familles possède peu de documents sur l'établissement militaire canadien régulier, qui a commencé en 1870 lorsque les troupes britanniques ont été retirées. Avant cela, les forces françaises ou britanniques assuraient la défense nationale.

Histoire militaire[modifier | modifier le wikicode]

Le Canada a participé aux actions militaires suivantes :

Dossiers militaires[modifier | modifier le wikicode]

Les feuilles d'appel qui contiennent les noms des membres de la milice du XIXe siècle peuvent être des outils de localisation utiles. Les registres de pension peuvent fournir des informations sur le service militaire de votre ancêtre et parfois sur sa famille. Des terres ont parfois été attribuées pour le service militaire ou comme compensation partielle pour les biens perdus ou détruits pendant la guerre. Voir "Land and Property" pour une description des registres fonciers.

La plupart des registres des unités militaires des XVIIIe et XIXe siècles étaient conservés par le War Office et d'autres bureaux en Grande-Bretagne. Il existe quelques documents dans les archives françaises. Les Archives nationales du Canada à Ottawa possèdent des copies de beaucoup de ces documents et tentent d'en acquérir d'autres.

Les Archives nationales du Canada possèdent les documents des forces militaires et navales britanniques stationnées en Amérique du Nord britannique. Ces documents font partie du groupe d'archives 8. La Family History Library possède certains de ces documents et leurs index. Voir :

Archives nationales du Canada. RG 8, Series I ("C" series). British Military Records, "C" Series, 1757–1899, Situé aux Archives nationales du Canada. Ottawa : Unité centrale des microfilms, Archives publiques du Canada, 1966–91. (On 571 Family History Library Microfilms beginning with film ; .) Cette collection de documents comprend la correspondance du secrétaire militaire du bureau du commandant des forces en Amérique du Nord britannique, les documents du commandement canadien de 1785 à 1883, les documents du commandement de la Nouvelle-Écosse de 1762 à 1899 et divers documents de 1757 à 1896. Les documents divers comprennent les rôles d'appel de certains régiments loyalistes américains de 1777 à 1783 et les rôles d'appel de certaines unités de milice canadiennes pour la guerre de 1812 et les rébellions de 1837 à 1838. Les rôles d'appel peuvent indiquer le nom de chaque soldat, son régiment, ainsi que les dates et les lieux où il a servi. L'index comprend environ 500 000 entrées sur les sujets ainsi que sur les noms des militaires. Il ne couvre que la correspondance du secrétaire militaire et les séries de documents divers.

Pour plus d'informations sur les dossiers militaires britanniques, voir British Military Records

Lectures complémentaires :

Pour plus d'informations historiques sur les guerres et campagnes canadiennes, voir

Morton, Desmond. Une histoire militaire du Canada. Edmonton, Alberta : Hurtig Publishers, 1985. (Family History Library Call No. ; .)

Fryer, Mary Beacock. Battlefields of Canada. Toronto: Dundurn Press, 1986. (Family History Library Call No. ; .)

Une bibliographie des histoires militaires publiées est :

Cooke, Owen A. "The Canadian Military Experience, 1867-1983 : A Bibliography. 2e éd. Ottawa : Direction de l'histoire, 1984. (Family History Library Call No. 1984)

Royal Canadian Naval Reserve (RCNR) Officers 1939-1945

Trouvez des histoires militaires dans la recherche par lieu du catalogue FamilySearch sous :

CANADA - MILITARY HISTORY CANADA, [PROVINCE] - MILITARY HISTORY

Archives militaires avant 1774

La bibliothèque d'histoire familiale ne possède que quelques documents sur les unités militaires sous le régime français, avant 1763. Un célèbre régiment français, le Régiment de Carignan, est venu au Canada en 1665. Sur les 1 300 soldats de cette unité, 412 sont restés au Québec pour devenir les ancêtres de nombreux Canadiens français. Les noms de certains des officiers et des soldats figurent dans ce site :

Roy, Régis, et Gérard Malchélosse. Le Régiment de Carignan : Son organisation et son expédition au Canada. (Le Régiment de Carignan : Son organisation et son expédition au Canada) Montreal: G. Ducharme, 1925. (Family History Library Call No.; .)

Members of the Carignan Regiment are listed in:

Lost in Canada? vols. 8–10 (August 1982 to May 1984). (Family History Library Call No. )

Pour en savoir plus sur les archives de l'armée française au Québec, voir Québec Registres militaires.

Il existe des documents sur les unités britanniques régulières et leurs officiers (mais pas les hommes enrôlés) qui ont combattu contre les Français avant 1763 et contre les révolutionnaires américains entre 1774 et 1783. La Family History Library possède des copies de certains de ces documents, qui étaient à l'origine conservés par le War Office en Grande-Bretagne. Voir la recherche par lieu du catalogue FamilySearch sous : GRANDE-BRETAGNE - DOCUMENTS MILITAIRES

L'époque des loyalistes, 1775-1789

Les loyalistes sont les résidents des colonies britanniques d'Amérique du Nord qui n'ont pas rejoint la Révolution américaine entre 1775 et 1783 mais sont restés fidèles au roi d'Angleterre. Au sens le plus strict, les Loyalistes sont uniquement ceux qui ont servi dans un corps de Loyalistes dans les Treize Colonies. Les Loyalistes américains qui ont effectivement servi la Couronne doivent être distingués des plus nombreux "Loyalistes tardifs" qui sont venus des États-Unis à partir de 1790 environ pour obtenir des terres ou d'autres opportunités économiques.

Pendant la guerre et surtout à sa fin, certains Loyalistes sont allés en Grande-Bretagne ou dans d'autres colonies, mais beaucoup ont fui au Canada. Il n'existe pas de liste maîtresse de tous les noms des Loyalistes américains qui sont venus au Canada. Les historiens ne s'accordent pas sur le nombre total. Certaines sources parlent de moins de 20 000, d'autres de plus de 40 000. Un dénombrement effectué en Nouvelle-Écosse péninsulaire en 1784 a montré qu'environ 17 000 membres de familles loyalistes se trouvaient dans cette seule région, mais certains Loyalistes étaient déjà partis pour d'autres endroits en Amérique du Nord britannique, et quelques centaines d'autres devaient arriver en Nouvelle-Écosse en 1785.

Archives militaires du XIXe siècle

L'armée britannique a été l'établissement militaire au Canada pendant la plus grande partie du XIXe siècle. Les unités britanniques servant dans des campagnes spécifiques et des localités canadiennes entre 1790 et 1880 sont répertoriées dans :

Kitzmiller, John M., II, "In Search of the Forlorn Hope : A Comprehensive Guide to Locating British Regiments and Their Records, 1640-WW I. 2 volumes, volume supplémentaire". Salt Lake City : Manuscript Publishing Foundation, 1988. (Numéro d'appel de la Family History Library {.) Les numéros de microfilm de la Family History Library des dossiers du British War Office pour ces régiments se trouvent dans le volume supplémentaire. Les numéros de microfilm se trouvent également dans la recherche par lieu du FamilySearch Catalog sous : GREAT BRITAIN - MILITARY RECORDS.

Plusieurs anciens militaires britanniques ont reçu des pensions au Canada. Le livre suivant donne quelques noms :

Crowder, Norman K. British Army Pensioners Abroad, 1772-1899. Baltimore, Md : Genealogical Publishing Co, 1995. (Family History Library Call No. 942 M2cn.) Ce livre contient environ 8000 noms de pensionnés, dont la moitié environ étaient des résidents du Canada. Cet ouvrage indexe une sélection de documents de la série 120 du British War Office des registres régimentaires des pensionnés de l'hôpital de Chelsea (volume 35 sur microfilm de la Family History Library 315468 ; volume 69 sur film 315468 ; volume 70 sur film {). Le livre ne montre généralement que le nom du soldat, son régiment, la date de sa pension, son lieu de résidence à l'étranger et parfois la date de son décès. Les documents originaux sur microfilm peuvent également inclure l'âge et le grade au moment de l'admission à la pension, le lieu de naissance et les années de service.

Au cours du XIXe siècle, tous les hommes canadiens âgés de 16 à 60 ans étaient tenus de servir dans la milice sédentaire. Les listes dispersées de la milice donnent les noms de certains individus. Certaines sont publiées dans les périodiques indexés dans le Sykes' Supplementary Index to Canadian Records (voir "Périodiques").

Il existe peu d'états de service pour les volontaires canadiens qui ont combattu dans la plupart des guerres du XIXe siècle, y compris la guerre de 1812, la rébellion de 1837 et les invasions des Fenians dans les années 1860. Les preuves qu'un ancêtre a effectivement servi peuvent être trouvées dans les registres de famille, les biographies, les recensements, les registres d'homologation, les registres d'état civil, les registres d'église, et surtout dans les registres fonciers s'il a demandé une concession militaire.

Les Archives nationales du Canada possèdent des registres de médailles qui répertorient les noms de nombreuses personnes ayant servi au cours du XIXe siècle. Ces registres ne sont pas complets, car les médailles de campagne ont souvent été autorisées des années après les faits. Les pensions militaires, elles aussi, ont parfois été autorisées de nombreuses années après la fin du service. Probablement plus de 12 000 Canadiens ont combattu pendant la guerre de 1812, mais seulement 2 500 ont demandé les pensions autorisées en 1875. Les noms, âges, résidences et anciens grades des pensionnés sont indiqués :

Jonasson, Eric. Vétérans canadiens de la guerre de 1812. Winnipeg, Man. : Wheatfield Press, 1981. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles 75391.

Archives militaires du XXe siècle


La bibliothèque d'histoire de famille possède très peu de documents sur les Canadiens ayant servi au cours du XXe siècle. La plupart de ces documents ne sont pas publiés et se trouvent uniquement dans les bureaux du gouvernement. Le gouvernement canadien ne conserve les dossiers des forces régulières (en temps de paix) et des forces de réserve que pendant une période limitée. Les dossiers permanents du temps de guerre comprennent des dossiers sur :

  • La guerre d'Afrique du Sud (guerre des Boers de 1899-1902)
  • La première guerre mondiale (1914-1918) Projet de la Grande Guerre
  • Seconde Guerre mondiale (1939-1945)
  • Le conflit coréen des années 50

Les archives de la Première Guerre mondiale et des conflits antérieurs sont disponibles avec peu de restrictions. Les états de service du Corps expéditionnaire canadien (CEC) de la Première Guerre mondiale sont disponibles auprès de l'unité des dossiers du personnel des Archives nationales du Canada. Un index de ces documents se trouve sur le site Internet des Archives nationales du Canada (voir Archives et bibliothèques du Canada pour l'adresse). Ces dossiers de service contiennent des informations détaillées sur l'enrôlement et la démobilisation (libération) de chaque personne. Ces informations peuvent comprendre :

  • Date et lieu de naissance.
  • Adresse au moment de l'enrôlement.
  • Nom et adresse du plus proche parent.
  • État civil.
  • Occupation.
  • Description personnelle (couleur des yeux et des cheveux, taille, poids et marques ou cicatrices distinctives).
  • La religion.
  • Lorsque vous demandez des informations à l'unité des dossiers du personnel, veuillez indiquer le nom de la personne, son grade et son régiment (si vous le connaissez).

De nombreux dossiers non publiés des unités militaires au Canada sont répertoriés dans :

Gordon, Robert S., et E. Grace Maurice, eds. Union List of Manuscripts in Canadian Repositories (ULM). 2 volumes, rév. Ottawa : Archives publiques du Canada, 1975. (No d'appel de la bibliothèque de l'histoire des familles {{). La bibliothèque de l'histoire des familles possède certains des suppléments de ce livre qui ont été publiés depuis 1975.


Les documents militaires des Archives nationales du Canada sont abordés dans :

Christie, Carl A. Military Sources at the Public Archives of Canada, Families.1977, 225-241 (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles {)


Pour plus d'informations sur les dossiers militaires, voir :

St-Louis-Harrison, Lorraine, et Mary Munk. Tracing Your Ancestors in Canada.12e éd. Ottawa : Archives nationales du Canada, 1997. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles { 1997).

Merriman, Brenda Dougall. Généalogie en Ontario : Searching the Records. 3e édition, Toronto : Société généalogique de l'Ontario, 1996. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire familiale k 1482746 1996.)


Plus d'informations sont disponibles dans la recherche de lieux du catalogue FamilySearch sous :

CANADA - ARCHIVES MILITAIRES [PROVINCE] - ARCHIVES MILITAIRES



Chute de l'Acadie (1755-1758)[modifier | modifier le wikicode]

Les derniers forts français en Acadie (aujourd'hui Nouvelle-Écosse) ont été cédés aux Britanniques.

Guerre des Français et des Indiens (1756-1763)[modifier | modifier le wikicode]

(Guerre de Sept Ans) Les batailles de Québec (1759) et de Montréal (1760) ont déterminé que le Canada serait britannique plutôt que français.

Révolution américaine (1775-1783)[modifier | modifier le wikicode]

La guerre révolutionnaire américaine a décidé de l'indépendance de 13 anciennes colonies britanniques en Amérique du Nord.

Biographies

Les biographies de certains loyalistes "peuvent être trouvées dans :

Sabine, Lorenzo. Croquis biographiques des loyalistes de la Révolution américaine, avec un essai historique". 2 vol. Boston : Little, Brown, and Company, 1864. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles {)

Pour des listes supplémentaires, voir les articles Wiki des provinces.

Demandes d'indemnisation

Les originaux des deux séries de demandes se trouvent au Public Records Office à Londres, en Angleterre. Ils sont appelés la série 12 de l'Audit Office (A.O. 12, ou "Première série") et la série 13 de l'Audit Office (A.O. 13, ou "Deuxième série"). Les 146 volumes de la série A.O. 12 se trouvent à la Family History Library, 31 films (Family History Library Microfilms { ; ). Un index de ces films se trouve sur le microfilm de la Family History Library }.

La série 13 de la Cour des comptes était à l'origine organisée en 140 "liasses", regroupées pour la plupart en fonction de l'État d'origine des demandeurs. Elles se trouvent à la bibliothèque d'histoire familiale (Microfilms de la bibliothèque d'histoire familiale ). Un index des noms de famille des lots 11 à 140 se trouve sur le microfilm de la Family History Library .

Les transcriptions et les extraits des deux séries de la Cour des comptes ont été publiés sous forme de livre. En 1904, les Archives de l'Ontario ont publié une transcription des documents qui se trouvent actuellement à la Bibliothèque du Congrès à Washington. Il s'agit des notes générales des commissaires envoyés de Londres en Amérique du Nord britannique en 1787 et 1788 pour recevoir les demandes de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, du Québec et de ce qui est aujourd'hui l'Ontario. Certains détails diffèrent de la "copie officielle" de la série 12 de l'Audit Office. Les notes des commissaires ont été publiées sous la forme :

Deuxième rapport du Bureau des archives de la province de l'Ontario. Toronto : Archives de l'Ontario, 1904. (Family History Library Microfilm { et Family History Library Microfilm {{). Cet ouvrage est indexé. Le nombre total de demandeurs répertoriés est de 2.063.

L'ouvrage ci-dessus a été réimprimé sous :

Fraser, Alexander. Loyalistes de l'Empire-Uni : Enquête sur les pertes et le service en conséquence de leur loyauté". 2 parties. Baltimore, Md : Genealogical Publishing Co, 1994. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles { 1904)



Les différences entre la série officielle de la Cour des comptes 12 et le deuxième rapport ... sont décrites dans l'introduction de .. :

Antliff, W. Bruce. "Loyalist Settlements, 1783-1789". Toronto : Archives de l'Ontario (du) ministère des Affaires civiques et de la Culture, 1985. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles 390753. Cette source contient la transcription d'environ 350 revendications qui ne figurent pas dans le deuxième rapport.


Les résumés de certaines parties de la série 13 de la Cour des comptes sont dans :

Coldham, Peter Wilson. American Loyalist Claims, Volume I : Résumé de la série 13 du Public Record Office Audit Office, Bundles 1-35 &amp ; 37. Washington, D.C. : National Genealogical Society, 1980. (Appel de la bibliothèque de l'histoire des familles n° 973 R2cp v.1 ; Microfilm 1035626 élément 1 ; deux Microfiches 6051361. Les autres volumes n'ont pas été publiés). Il comprend environ 2 000 entrées et un index pour chaque nom.


Une autre version des informations de la série 12 et 13 de la Cour des comptes est :

Palmer, Gregory. Croquis biographiques des loyalistes de la Révolution américaine. Westport, Conn. : Meckler Publishing, 1984. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire familiale 55581.) Ce livre contient environ 3 800 entrées classées par ordre alphabétique. L'introduction comprend une liste assez complète des unités de la milice loyaliste.

Les Hessois

Les noms des soldats allemands ("Hessiens") qui sont venus au Canada après la Révolution américaine, en même temps que les Loyalistes, sont énumérés dans :

DeMarce, Virginia Easley. L'"établissement d'anciennes troupes auxiliaires allemandes au Canada après la Révolution américaine". Sparte, Wisc. : Joy Reisinger, 1984. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire familiale {) Ce livre contient environ 1 300 brèves biographies. Elles peuvent comprendre l'ancien régiment de chaque soldat, l'âge au moment de l'enrôlement ou de la libération, le lieu d'établissement au Canada, le nom de l'épouse, ainsi que la date et le lieu du mariage.

Merz, Johannes Helmut. Registre des militaires allemands : Qui sont restés au Canada après la révolution américaine". FHL book 971 W2mjh WorldCat

Wilhelmy, Jean-Pierre. "Mercenaires allemands au Canada". Traduit par Honey Thomas. Beloeil, Qué. : La Maison des Mots, 1985. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire familiale 488157.) Ce livre contient l'histoire des régiments allemands qui ont combattu dans la guerre d'Indépendance américaine. Un appendice contient les noms de plus de 200 officiers et de leurs régiments.

Listes de loyalistes

De nombreuses listes de noms de Loyalistes et de leurs familles ont été reconstituées à partir de diverses sources, notamment les rôles d'appel militaires et les listes de paie et d'approvisionnement. Certains rôles d'appel ont été résumés, indexés et imprimés dans les livres suivants :


Clark, Murtie June, comp. Loyalists in the Southern Campaign of the Revolutionary War. 3 vols. Baltimore, Md. : Genealogical Publishing Co., 1981. (Numéro d'appel de la Family History Library {) Chaque volume contient plus de 9000 noms. Le volume 1 donne la liste des Loyalistes de Caroline du Nord, Caroline du Sud, Géorgie, Floride et Mississippi. Le volume 2 présente les membres des unités de Pennsylvanie, du Maryland et de Virginie qui ont servi dans le Sud. Le volume 3 comprend les rôles d'appel des régiments de Loyalistes de New York et du New Jersey principalement, dont certains ont servi dans le Nord au début de la guerre et ont ensuite été transportés en Géorgie ou en Caroline pour y servir. De nombreux soldats loyalistes qui ont servi dans les campagnes du sud ont ensuite été évacués avec leurs familles vers la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. Beaucoup d'entre eux ont finalement trouvé leur chemin vers le Québec et l'Ontario.


Fryer, Mary Beacock, et William A. Smy. Rolls of the Provincial (Loyalist) Corps, Canadian Command, American Revolutionary Period. Toronto" : Dundurn Press, 1981. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire familiale : 971 M2f.) Ce livre répertorie plus de 1 100 noms. Les entrées peuvent inclure l'âge, la taille, le pays d'origine et la durée de service de chaque soldat. Les hommes qui ont servi dans ces corps de New York et d'autres régions du nord se sont souvent installés avec leur famille dans le Haut-Canada (Ontario) après la guerre. Un index de ce livre est disponible :

Index to Rolls of the Provincial (Loyalist) Corps, Canadian Command. . . N.p. : Halton-Peel Branch, Ontario Genealogical Society, s.d. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles { Index.)

Une liste de loyalistes, datant de 1783 ou 1784, l'est :

Fitzgerald, E. Keith. "Listes de Loyalistes : Plus de 2 000 noms et familles de loyalistes des journaux de Haldimand. Toronto : Société généalogique de l'Ontario, 1984. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles {) Les noms figurant dans ce livre sont tirés de :

Sir Frederick Haldimand : Documents et correspondance non publiés, 1758-84. Archives nationales du Canada, groupe de manuscrits 21". (Non disponible à la Family History Library.) Les documents contiennent des informations supplémentaires que la liste ci-dessus ne contient pas, notamment des listes d'appel, des listes de provisions, des demandes d'indemnisation, des listes de subsistance, des listes de troupes dissoutes et des listes de prisonniers de guerre.

Pensions

La Family History Library possède des dossiers de demandes de pensions pour les veuves et les enfants d'officiers loyalistes, 1755-1908 (W.O. 42), classés par ordre alphabétique sur huit rouleaux de microfilm (Family History Library Microfilm nos.184092). Ces documents sont répertoriés dans la recherche par lieu du FamilySearch Catalog sous GREAT BRITAIN - MILITARY RECORDS. Ils font partie des certificats de naissance, de baptême, de mariage et de décès du Bureau de la guerre de Grande-Bretagne. Les dossiers concernent une petite fraction des familles loyalistes, mais ils contiennent beaucoup d'informations sur les familles, y compris quelques certificats de naissance tardive provenant d'États américains. Les dossiers concernent des familles résidant en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et dans d'autres provinces de l'est du Canada.

De nombreux types de documents sont répertoriés dans le FamilySearch Catalog, section Sujet, sous la rubrique AMERICAN LOYALISTS, notamment :

les documents de service

Les listes d'appel des régiments loyalistes américains qui répertorient les noms des soldats et les unités dans lesquelles ils ont servi. Ils se trouvent sur douze rouleaux de microfilm (Family History Library Microfilms {). Un index des noms des séries militaires (dont font partie les feuilles d'appel des Loyalistes) est l'Index militaire du groupe d'archives 8, série 1 (anciennement "série C"). Il est disponible aux Archives nationales du Canada et à la Family History Library sur 89 rouleaux de film (plusieurs gammes de numéros mélangés). Les numéros de films pour l'index sont indiqués dans la recherche par lieu du catalogue sous CANADA - DOCUMENTS MILITAIRES.

Deux séries de réclamations des Loyalistes pour les pertes de biens subies aux mains des révolutionnaires américains. Les réclamations sont datées de 1784 à 1787, bien que certaines correspondances aient des dates plus tardives. Seul un faible pourcentage des Loyalistes a présenté des demandes, et tous les demandeurs n'étaient pas des militaires. Les demandes couvrent les Loyalistes résidant en Grande-Bretagne, au Canada et ailleurs. Elles donnent généralement (1) l'ancienne résidence du Loyaliste dans les treize colonies, (2) un aperçu de ses expériences personnelles pendant la Révolution américaine, (3) un bref compte rendu de sa réinstallation dans ce qui est aujourd'hui le Canada, et (4) souvent des informations familiales sur ses parents, son épouse ou ses enfants.

Historique des unités

Des historiques régimentaires et des listes de rassemblement ont été publiés pour certaines unités. En voici un excellent exemple :

Cruikshank, Ernest A., "The King's Royal Regiment of New York". 1931. Réimpression. Édité et indexé avec l'ajout d'un rôle d'appel principal par Gavin K. Watt, Toronto : The Ontario Historical Society, 1984. (Numéro de téléphone de la Family History Library {) Cet ouvrage contient des informations sur les Loyalistes américains qui ont été recrutés pour la plupart dans la vallée Mohawk du haut New York. Il contient plus de 1 700 noms.

Autres documents

Pour plus d'informations, voir également :

Pour de nombreuses autres notices sur les Loyalistes américains, voir le FamilySearch Catalog, section Sujet, sous AMERICAN LOYALISTS et UNITED EMPIRE LOYALISTS. Voir la recherche par lieu, sous les rubriques MINORITÉS, HISTOIRE, TERRAINS ET PROPRIÉTÉS, et autres.

Plusieurs listes de Loyalistes ont été reconstituées à partir des registres fonciers. Voir Canada Land and Property Records et dans les articles Wiki des provinces. Des publications telles que The Loyalist Gazette contiennent souvent des articles sur les Loyalistes (voir "Périodiques").

Ce sont des guides vers d'autres sources sur les Loyalistes :

Palmer, Gregory, ed. A Bibliography of Loyalist Source Material in the United States, Canada, and Great Britain. Westport, Conn. : Meckler Publishing, 1982. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles 55585.

Allen, Robert S. "Loyalist Literature" : An Annotated Bibliographic Guide to the Writings on the Loyalists of the American Revolution". Toronto : Dundurn Press, 1982. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles 344393.) Cette publication énumère les principales thèses et un certain nombre de sources secondaires.

Hayward,George Hatfield. Officiers loyalistes, 1782-83

War of 1812 (1812-1815)[modifier | modifier le wikicode]

[[Image:Modèle:Isaac Brock]]

La guerre de 1812 entre la Grande-Bretagne et les États-Unis a confirmé l'existence séparée des États-Unis et du futur Canada.

Voir l'article sur le Wiki, Le Canada dans la guerre de 1812 (anglais), pour des informations concernant les archives militaires, l'histoire, les groupes ethniques, les batailles et les sociétés, avec des liens vers des documentaires sur la guerre et des sites web pertinents, etc.

Pour des informations plus générales sur la guerre, y compris des documentaires en ligne, voir le Le Canada dans la guerre de 1812 (anglais) article.

Officiers des forces britanniques au Canada pendant la guerre de 1812-1815.

Honasson, Eric. Canadian Verterans of the War of 1812. FHL book 971 M2c  WorldCat

Rébellion de 1837 (1837-1838)[modifier | modifier le wikicode]

Un soulèvement avorté dans le Haut et le Bas-Canada a été rapidement réprimé par la milice locale et les réguliers britanniques.

Guerre civile américaine (1861-1865)[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs milliers de Canadiens ont servi comme soldats pendant la guerre civile américaine, la plupart du côté du Nord (Union). Par exemple, environ 20 000 Canadiens et anciens Canadiens ont servi dans les régiments du Michigan. La participation canadienne à la guerre civile américaine est abordée dans :

Winks, Robin W. Canada and the United States : The Civil War Years (Le Canada et les États-Unis : les années de guerre civile). 1960. Réimpression. Lanham, Md. : University Press of America, 1988. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire familiale 578812.


États de service

Les états de service de certains Canadiens ont été résumés dans

Johnson, Daniel F. The American Civil War : The Service Records of Atlantic Canadians with the State of Maine Volunteers. 2 volumes. Saint John, N. B. : Daniel F. Johnson, 1995. (Numéro d'appel de la bibliothèque d'histoire des familles {.) Il comprend les informations suivantes sur 2 400 soldats : nom, âge, description physique, occupation, résidence canadienne, régiment du Maine et dates de service.

Voir Archives militaires des États-Unis pour une discussion sur d'autres documents de la guerre civile.

Invasions féniennes (1866, 1870)[modifier | modifier le wikicode]

À deux moments différents, quelques centaines de nationalistes irlandais ont envahi le Canada depuis les États-Unis, mais ont été repoussés par la milice locale.


Retrait des forces britanniques (1871)[modifier | modifier le wikicode]

A l'exception de deux bataillons à Halifax, toutes les unités de l'armée britannique ont été retirées du Canada. La défense a été confiée à la milice.


Campagne du Nord-Ouest (1885)[modifier | modifier le wikicode]

Les milices canadiennes de nombreuses provinces ont participé à la défaite de la rébellion de Louis Riel.


Guerre des Boers (1899-1902)[modifier | modifier le wikicode]

La guerre d'Afrique du Sud) Environ 7 400 soldats du Canada ont servi dans la guerre d'Afrique du Sud ; 242 sont morts.

Index des états de service canadiens de la guerre d'Afrique du Sud (1899-1902) conservés aux Archives nationales du Canada.  Digital version

Première Guerre mondiale (1914-1918)[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la Première Guerre mondiale, plus de 628 000 Canadiens ont rejoint les forces armées. Les deux tiers ont servi outre-mer ; 60 661 sont morts.

Le Canada. L'armée canadienne. Force expéditionnaire canadienne. Bataillon d'infanterie, 4e et W. L. Givson. Archives du quatrième bataillon d'infanterie canadien pendant la Grande Guerre, 1914-1918. FHL book 971 M2ca. {. WorldCat

Wise, Sydney F. "The Official History of the Royal Canadian Air Force". FHL book 971 M2o Vol. 1 et 2. WorldCat

Cimetières

L'Agence canadienne de la Commonwealth War Graves Commission tient des dossiers et des registres des soldats canadiens morts pendant la Première Guerre mondiale et quelques dossiers de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée. Écrivez à

Le Secrétaire général
Agence canadienne, C.W.G.C.
66 Slater Street, Suite 1707
Ottawa, ON K1A 0P4
Canada
Téléphone : 613-992-3224
Fax: 613-952-6826


États de service

Les archives de la Première Guerre mondiale et des conflits antérieurs sont disponibles avec peu de restrictions. Les états de service du Corps expéditionnaire canadien (CEC) de la Première Guerre mondiale sont disponibles auprès de l'unité des dossiers du personnel des Archives nationales du Canada. Un index de ces documents se trouve sur le site Internet des Archives nationales du Canada (voir Archives et bibliothèques du Canada pour l'adresse). Ces dossiers de service contiennent des informations détaillées sur l'enrôlement et la démobilisation (libération) de chaque personne. Ces informations peuvent comprendre :

  • Date et lieu de naissance.
  • Adresse au moment de l'enrôlement.
  • Nom et adresse du plus proche parent.
  • État civil.
  • Occupation.
  • Description personnelle (couleur des yeux et des cheveux, taille, poids et marques ou cicatrices distinctives).
  • La religion.
  • Lorsque vous demandez des informations à l'unité des dossiers du personnel, veuillez indiquer le nom de la personne, son grade et son régiment (si vous le connaissez).
  • Soldats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) - Bibliothèque &amp ; Archives Canada Pour obtenir les dossiers d'une personne qui a servi le Canada pendant la Première Guerre mondiale, suivez le lien ci-dessus et allez à l'écran de recherche et tapez le nom que vous avez. Si vous obtenez une correspondance, vous pourrez peut-être voir des images des documents d'attestation de cette personne. Pour obtenir les dossiers complets des personnes, vous avez besoin de leur numéro de régiment, ainsi que de leur nom complet. Vous aurez également besoin de la référence complète qui commence généralement par RG150. Ces dossiers sont également disponible gratuitement sur Ancestry.com.

Sites web

Seconde Guerre mondiale (1939-1945)[modifier | modifier le wikicode]

Sur les 1 086 000 Canadiens qui ont servi, 49 000 étaient des femmes. Les morts de guerre ont été au nombre de 41 992.

Pertes de vies

La Commonwealth War Graves Commission dispose d'un registre&nbsp en ligne où l'on peut chercher des informations sur les 67 000 civils du Commonwealth qui sont morts à la suite d'une action ennemie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cimetières

L'Agence canadienne de la Commonwealth War Graves Commission tient des dossiers et des registres des soldats canadiens morts pendant la Première Guerre mondiale et quelques dossiers de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée. Écrivez à

Le Secrétaire général
Agence canadienne, C.W.G.C.
66 Slater Street, Suite 1707
Ottawa, ON K1A 0P4
Canada
Téléphone : 613-992-3224
Fax: 613-952-6826


États de service

Second World War Service Files: Canadian Armed Forces War Dead.  Over 1,159,000 men and women served in the Canadian Armed Forces during the Second World War (1939-1945) and 44,093 people lost their lives.  Through this online database, researchers can access references to the service files in the Department of National Defense Fonds (RG 24) for the members of the Canadian Armed Forces who lost their lives during this conflict.

Pour la Seconde Guerre mondiale et le conflit coréen, les dossiers des militaires décédés sont accessibles 20 ans après leur décès aux membres de leur famille. Pour demander des informations, indiquez votre lien de parenté avec la personne et fournissez autant d'informations que possible, y compris le lieu et la date du décès de la personne et éventuellement une nécrologie ou un certificat de décès. Envoyez la demande à :

Unité des dossiers du personnel
Division des services aux chercheurs
Archives nationales du Canada
Ottawa, ON K1A 0N3
Canada

Téléphone : 613-996-7458

Autres documents

Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses femmes et de nombreux enfants se sont installés au Canada. Elles étaient connues sous le nom d'épouses de guerre canadiennes. Pour plus de détails, cliquez sur here

La guerre de Corée (1950-1953)[modifier | modifier le wikicode]

Le Canada a participé à la guerre dans le cadre des forces du Commonwealth britannique en Corée.

Cimetières

L'Agence canadienne de la Commonwealth War Graves Commission tient des dossiers et des registres des soldats canadiens morts pendant la Première Guerre mondiale et quelques dossiers de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée. Écrivez à

Le Secrétaire général
Agence canadienne, C.W.G.C.
66 Slater Street, Suite 1707
Ottawa, ON K1A 0P4
Canada
Téléphone : 613-992-3224
Fax: 613-952-6826


États de service

Pour la Seconde Guerre mondiale et le conflit coréen, les dossiers des militaires décédés sont accessibles 20 ans après leur décès aux membres de leur famille. Pour demander des informations, indiquez votre lien de parenté avec la personne et fournissez autant d'informations que possible, y compris le lieu et la date du décès de la personne et éventuellement une nécrologie ou un certificat de décès. Envoyez la demande à :

Unité des dossiers du personnel
Division des services aux chercheurs
Archives nationales du Canada
Ottawa, ON K1A 0N3
Canada

Téléphone : 613-996-7458


Gendarmerie royale du Canada (GRC)[modifier | modifier le wikicode]

Parmi les dossiers des fonctionnaires du gouvernement canadien figurent les dossiers personnels de plus de 40 000 anciens membres de la Gendarmerie royale du Canada. Structurée selon des lignes militaires, cette organisation a été créée en 1873 sous le nom de Police à cheval du Nord-Ouest pour faire régner la loi et l'ordre dans la région située entre la vallée du Nord de la rivière Rouge et les montagnes Rocheuses.

Bien qu'ils aient parfois été impliqués dans des actions militaires, comme par exemple en aidant à réprimer la Rébellion du Nord-Ouest de 1885, les membres de la Gendarmerie royale du Canada constituent aujourd'hui la police nationale du Canada. Ils sont également sous contrat avec les provinces autres que le Québec et l'Ontario pour assurer la protection policière au niveau provincial.

Les premiers dossiers du personnel de la police à cheval indiquent l'âge de chaque personne, le nom de son plus proche parent et son lieu de résidence précédent. À partir de 1900 environ, les dossiers comprennent la date et le lieu de naissance de l'individu ainsi que le nom de ses parents. Environ 4 500 dossiers indexés antérieurs à 1904 peuvent être consultés aux Archives nationales du Canada à Ottawa. Ils sont décrits dans :

Poulin, Joanne et Peter Gillis, éd. Archives de la Gendarmerie royale du Canada. Archives publiques du Canada à Ottawa, 1975. (Numéro d'appel de la bibliothèque de l'histoire des familles 59707 No. 2.


Les dossiers de la Gendarmerie royale du Canada après 1904 ne sont pas ouverts à la consultation publique, mais on peut obtenir certains renseignements familiaux auprès d'eux par écrit :

Gendarmerie royale du Canada
Historique
1200 Promenade de Vanier
Ottawa, ON K1A 0R2
Canada
Fax : 613-993-0260


'
'
Un article du wiki décrivant cette collection se trouve à l'adresse suivante :

Fiche nécrologique et avis de la Gendarmerie royale du Canada (anglais)

Sites web[modifier | modifier le wikicode]

References[modifier | modifier le wikicode]