Allemagne - Noms et surnoms

De FamilySearch Wiki
(Redirigé depuis Allemagne : Noms et Surnoms)
Aller à : navigation, rechercher


Comprendre la formation des noms et des surnoms Allemands peut vous aider à identifier vos ancêtres dans les registres.

Surnoms et pseudonymes

Avant l’existence des registres, la plupart des gens n’avaient qu’un nom, tel que John par exemple. Au fur et à mesure de l’agrandissement de la population, il devint nécessaire de faire la distinction entre des individus portant le même nom. Le problème fut habituellement résolu en ajoutant une information descriptive. John devint John le forgeron, John le fils de Matthew, John le petit, ou John de Heidelberg. Au début, le « surnom » ne s’appliquait qu’à une seule personne, pas à toute la famille. Après quelques générations, ces noms devinrent héréditaires et conservés de générations en générations.

Les surnoms proviennent de quatre sources principales :

1689:    L’occupation : il est basé sur le métier de la personne, par exemple Johann Weber (tisserant).

1690:   La description ou le sobriquet : il est basé sur une particularité de la personne, par exemple Johann Langbein (longues jambes)

1691:  Le lieu géographique : il est basé sur la résidence de la personne, par exemple Johann Schlesier (qui vient de Schlesien).

1692: Geographical, based on a person's residence, such as Johann Schlesier (a person from Schlesien).

Les nobles et les riches propriétaires terriens furent les premiers à utiliser des surnoms. Les marchands et les citadins adoptèrent ensuite la coutume, suivis par la population rurale. Le processus pris deux à trois siècles. Dans la plus grande partie de l’Allemagne, la coutume d’employer un surnom était bien établie à partir des années 1500.

Les patronymes. L’emploi des patronymes était la règle dans les régions de Schleswig-Holstein et Ost Friesland au nord de l’Allemagne. Cela signifie que le nom de famille changeait avec chaque génération. Par exemple, Hans Petersen était le fils d’un homme appelé Peter. Si Hans avait un fils appelé Jens, ce fils devenait connu sous le nom Jens Hansen (fils de Hans). L’usage a continué jusqu’au moment où des décrets ont décidé que tout le monde devait adopter un nom de famille héréditaire. Il y eut beaucoup de réticence, et il fallut plusieurs décrets avant que les familles acceptent cette obligation. Ces décrets ont eu lieu en 1771, 1820, et 1822 dans la province de Schleswig-Holstein et en 1811 en Ost Friesland.

Autres surnoms (alias).  Dans certaines régions d’Allemagne, les individus ajoutèrent un deuxième nom à leur nom de famille. Dans les registres, le second nom peut être précédé du mot genannt, vulgo, modo, sive, ou alias. Cette pratique était répandue dans les provinces de Westfalen(Westphalie) et Hannover(Hanovre) et dans certaines parties de Rheinland(Rhénanie) et Schlesien.

Le développement des alias dans les surnoms avait souvent un lien avec l’agriculture. Lorsqu’un homme partait s’établir dans une nouvelle ferme, il changeait parfois son nom pour celui de la ferme. Egalement, si un homme épousait une femme possédant une ferme, son nom de famille devenait celui de sa femme. Dans ce cas, pour les enfants de ce couple, certains pouvaient porter le nom du père et d’autres celui de la mère.

Coutumes Juives pour l’attribution du nom. Avant les années 1800, la décision du nom dans les familles Juives était laissée à la discrétion des individus. Les Juifs en Allemagne suivaient la coutume de n’employer que le prénom suivi du nom du père, comme par exemple, Isaac, fils d’Abraham. La plupart des Juifs ne prirent un nom de famille héréditaire que lorsque la loi l’imposa. En 1790 Baden fut le premier état Germanique à exiger des noms de familles invariables. Preußen (Prusse) publia un décret le 11 March 1812 prescrivant que les noms de famille devaient être permanents dans un délai de six mois. Les décrets obligatoires furent en vigueur dans les états de Bayern et de Mecklenburg en 1813 et en 1814. A partir des années 1820, la plupart des petits états Allemands avaient accordé les droits civiques aux Juifs et ils durent adopter des noms de famille invariables.

  • German surnames est un site sur les surnoms Allemands et leur signification (en Anglais).
  • Jewish Given Names est un site en Allemand sur les prénoms Juifs et leur signification.

Les changements de noms pour les émigrants Allemands s’établissant aux Etats-Unis

Généralement, l’orthographe du nom de famille changeait afin de ressembler phonétiquement à l’Anglais. Autrement dit, la personne inscrivant un nom dans un registre essayait d’écrire ce qu’elle entendait. Dans ce cas, le généalogiste doit se souvenir que “ l’orthographe ne compte pas”.

Les noms peuvent aussi avoir été traduits en Anglais, parfois en les déformant légèrement.

Exemples: Feuerstein= Firestone, Schwarzenbach(er) = Blackcreek [qui devient "Blackrick" ou tout autre orthographe phonétique], ou simplement "Black".

A l’intérieur de la communauté Germanique, telle qu’une paroisse locale, les immigrants peuvent avoir gardé l’usage de leur vrai nom Allemand et en même temps,  utilisé l’équivalent Anglais lors de leurs rapports avec l’administration, les recenseurs, et autres personnes non-Allemandes.

Les différentes branches d’une même famille ont pu choisir différentes façons d’orthographier leur nom. Par exemple, une des branches de la famille Schwarzenbach(er) a pu adopter le nom de Blackcreek, écrit ensuite Blackrick. Le cousin qui les rejoint avec sa propre famille peut avoir décidé de s’appeler "Black".

Avant 1900 les variations officielles, inscrites dans les documents judiciaires, sont relativement rares.

Au début du 20eme siècle, surtout durant la Première Guerre Mondiale, les modifications de noms sont plus fréquentes parce que les immigrants, ou plus souvent leurs enfants, essaient de prendre des noms plus neutres. 

Un livre instructif sur ce sujet :

Minert, Roger P., Spelling Variations in German Names: Solving Family History Problems Through Applications of German and English Phonetics, GRT Publications, 2000.(variations sur l’orthographe des noms Allemands: pour résoudre les problèmes d’histoire familiale en utilisant la phonétique) en Anglais.

Cliquez ici pour un court article sur dialect basis of spelling variation in German names.

Prénoms

Les prénoms Allemands proviennent généralement de noms Bibliques, tel que Josef (Joseph); de noms de saints, tel que Joannes (Joan); ou de l’ancien Allemand, tel que Siegfried.

Lors de leur baptême, les enfants recevaient habituellement deux ou plusieurs prénoms. Dans presque toute l’Allemagne, l’enfant était appelé par le premier de ces prénoms. Dans certaines régions cependant, il était plus courant de l’appeler par son second prénom. Par exemple, si les deux premiers garçons de la famille étaient appelés Johann Christoph et Johann Friedrich, ils étaient appelés par leur second prénom. Si un enfant mourait dans son jeune âge, les parents utilisaient souvent le même exact prénom pour l’enfant du même sexe qui naitrait ensuite.  Ceci peut être une indication dans vos recherches mais n’est pas une certitude.  Vous ne pouvez pas être certain  que l’enfant plus âgé portant le même prénom est décédé tant que vous n’aurez pas trouvé la date de son décès. 

Certains enfants ont reçu quatre ou plus prénoms à leur baptême. Souvent, ce sont les prénoms de leurs parents ou de proches. Beaucoup de ces prénoms sont omis à l’âge adulte. Une personne peut donc figurer dans les registres plus récents avec un prénom différent de celui inscrit à sa naissance.

Afin de permettre à d’autres usagers d’identifier une personne spécifique de votre arbre, n’oubliez pas de noter les différentes combinaisons de prénoms que vous avez trouvées dans différents documents. Pour confirmer vos informations, pensez aussi à indiquer la source, le numéro de la page, et le numéro de l’entrée.

Fonction de la Grammaire sur les Noms Allemands

Le genre et la grammaire peuvent affecter la fin des mots en Allemand. Les noms de famille féminins se terminent souvent avec "-in". Par exemple, Barbara Meyer peut figurer comme Barbara Meyerin. Certains noms de famille peuvent cependant se terminer en "-in,".  Pour être sûr qu’il ne s’agit pas d’une terminaison « féminine » pour le nom que vous recherchez, essayez de trouver un index des noms de famille du registre que vous consultez, même s’il ne commence que plusieurs années plus tard. Vous pouvez aussi feuilleter les pages du registre à la recherche d’un homme portant le même nom.    

Les Allemands utilisaient parfois les terminaisons en –chen et en -lein comme diminutifs avec le sens de « petit ». Gretchen peut se traduire par petite Greta (Margret). Les terminaisons -s ou -es indiquent la possession. Hermann Josefs Sohn signifierait : Joseph est le fils d’Hermann.

Noms en Langues Etrangères

Parce que les registres généalogiques ont été écrits en différentes langues, vous pourriez trouver le nom de votre ancêtre écrit en différentes langues, à différentes époques. Par exemple, le nom de votre arrière grand père pourrait être en Latin dans le registre des naissances, en Français dans le registre de son mariage, et en Allemand dans le registre de son décès. Certains prénoms sont souvent très différents lorsqu’ils sont traduits dans une autre langue, comme le montre le tableau suivant :

Allemand Latin Francais Polonais
Albrecht Adalbertus Adalbert Wojciech
Anna Anna Anne Hannah
Elisabeth Elisabetha Isabelle Elżbieta
Franz Franciscus François Franciszek
Georg Georgius Georges Jerzy
Gottlieb Bogumilus Bogomil Bogumił
Johann (Hans) Joannes Jean Jan
Karl Carolus Charles Karol
Katharine Catherina Catherine Katarzyna
Lorenz Laurentius Laurent Wawrzyniec
Ludwig Ludovicus Louis Ludwik
Margareta Margarita Marguerite Małgorzata
Marie Maria Marie Marja
Wilhelm Guilielmus Guillaume Wilhelm

La source suivante donne une liste de noms traduits en 23 langues européennes, y compris l’Anglais:

Janowowa, Wanda, et al. Słownik Imion (Dictionnaire des noms). Wrocław, Germany: Zakład Narodowy im Ossolińskich, 1975. (FHL livre Ref 940 D4si; film 1181578 item 2; fiche 6.000.839.)

Variations sur les Prénoms

Beaucoup de prénoms sont inscrits avec des variations ou suivant le dialecte. Barbara, par exemple, peut apparaitre comme Barbel, Barbele, Barbeli, Bärbel, Bärbchen, Bärmel, Bäbi, ou même Wawerl ou Wetti. Dans certaines régions d’Allemagne, on utilise la forme diminutive davantage que dans d’autres régions.  On peut déterminer les coutumes dans l’attribution des noms dans une certaine région en en étudiant la fréquence dans les registres de naissances/baptêmes, mariages, et décès/inhumations.  Si des modifications importantes apparaissent, cela pourrait indiquer un changement ecclésiastique, peut-être un ministre venant d’une autre région. Il existe plusieurs livres indiquant les différentes formes des prénoms.

Pour plus de détails sur les coutumes Allemandes dans l’attribution des prénoms, sur leur orthographe, les finales grammaticales et les variantes, voir l’ouvrage de Kenneth L. Smith's German Church Books: Beyond the Basics Camden, Maine : Picton Press, 1989. (943 D27skL.)

Il y a aussi beaucoup de livres pour l’étude des noms Allemands et leur signification. Certains indiquent dans quelles villes ou régions ils sont prédominants, ou à quelle date et lieu ils apparaissent pour la première fois. L’une de ces sources est indiquée ci-dessous :

  • Bahlow, Hans. Deutsches Namenlexikon (dictionnaire de noms Allemands). Frankfurt/Main, Germany: Suhrkamp Taschenbuch, 1972. (FHLlivre 943 D4ba 1972.)

Une autre source donnant les racines et les variantes des noms Allemands ou autres est :

  • Melchers, Paul & Wasserzieher, Ernst.  Hans Und Grete  (2500 prénoms expliqués).  Bonn, Germany: Ferd. Dümmlers Verlag, 1972.  (FHL livre 943 D4w 1972.)

Parfois, le prénom choisi est celui du “saint” en rapport avec la date du baptême de l’enfant.  Deux sources sont disponibles pour le vérifier : 

  • Weidenhan, Joseph L.  Baptismal Names...  Baltimore, Maryland:  Kenmore Productions, 19--.   Re-édité par  Gale Research Company:  Detroit, Michigan, 1968.  (FHL livre 929.4 W426b)
  • Grotefend, H & Ulrich, Th.  Taschenbuch der Zeitrechnung des Deutschen Mittelalters und der Neuzeit  Hannover, Germany: Verlag Hahnsche Buchhandlung,1971.  (FHL livre 943 H3gh 1971)

Dans les temps anciens, les noms attribués avaient une signification. Une source qui liste les noms et leur définition se trouve dans :

  • Loughead, Flora Haines. Dictionary of Given Names. Glendale, California: The Arthur H. Clark Company, 1958.  (FHL livre 929.4 L929d)

Dans un même registre les noms peuvent être écrits différemment. Une source à utiliser pour savoir si, phonétiquement, des noms sont identiques ou non, est :

  • Minert, Roger P. Spelling Variations in German Names:  Solving Family History Problems Through Applications of German and English Phonetics.  GRT Publications; Woods Cross, UT, 2000.  (FHL livre 943 D47m) 

D’autres livres similaires sont listés dans la section Recherche par Localité du catalogue de FamilySearch sous :

GERMANY - NAMES, PERSONAL

Site Web sur les Noms Allemands

Consultez  Website for given and surnames qui comporte un forum sur lequel vous pouvez poser des questions sur un nom et obtenir plus d’information.