Autrefois j’étais perdu, mais à présent je suis sauvé

IndexingIsVitalBlog

En 1779, John Newton, ecclésiastique anglais ; a publié les paroles du célèbre chant « Amazing Grace ».« Quand je lis ou écoute ce chant, la phrase ‘Autrefois, j’étais perdu, mais maintenant je suis sauvé’ me touche toujours et je ne peux m’empêcher de penser aux nombreuses personnes qui ont vécu mais qu’on a maintenant oubliées.

Selon une étude récente de l’UNICEF, quarante pour cent des naissances du monde ne sont jamais enregistrées, et beaucoup de personnes meurent sans aucun document écrit de leur existence. Quelle tristesse que nos semblables naissent, grandissent, apprennent, aiment, se marient peut-être, ont des enfants et des petits-enfants, et que leur vie tombe dans l’oubli après leur mort !

Chaque personne ne mérite-t-elle pas qu’on se souvienne d’elle ? FamilySearch pense que oui, c’est pourquoi nous investissons tant de temps, d’efforts et d’argent pour rassembler, conserver et transmettre les documents du passé. Mais il reste encore tant à faire !

Récemment, FamilySearch a commandé une étude pour mieux comprendre pourquoi les gens font de l’indexation. Une des raisons principale est de laisser un héritage, pas un héritage à propos d’eux, mais un héritage pour les personnes dont les noms sont en cours d’indexation. Des participants à l’étude ont raison d’expliquer que sans leur contribution à l’indexation, des personnes seraient complètement oubliées. Mais grâce à leur générosité, des millions de personnes oubliées sont trouvées : on se souvient d’elles et d’une certaine manière, elles sont réunies aux membres de leur famille en vie.

Pour célébrer ces retrouvailles des personnes en vie avec leurs ancêtres que des bénévoles rendent possible tous les jours, FamilySearch a créé une courte vidéo intitulée « L’indexation est essentielle aux recherches ». Ce n’est pas le titre le plus accrocheur, mais nous espérons qu’il vous inspirera.

Appréciez-la avec nos compliments, et veuillez la montrer à vos amis et à votre famille. Plus nous incitons des gens à se joindre à cette grande cause, plus nous permettrons qu’on retrouve et qu’on se souvienne de ces personnes perdues et oubliées.

– Article par M. Judson

About the Author